L'arbre à langues ?


Devinette. D'où viennent les langues ?
Réponse tout en bas...


"Il n'est de pire sourd que celui qui ne veut entendre". Cette vérité trop cuite est fausse au-delà de ce que nous supposons. Les sourds peuvent s'entendre. Ou du moins peuvent-ils se forger un langage à eux.

Voici : l'histoire d'une communauté d'enfants sourds, dans une école spécialisée de Managua, Nicaragua. Un établissement où l'on enseigne pas la langue des signes. On préférait y préparer les enfants à l'"oralisation" (parler sans entendre, lire sur les lèvres, etc...). Mais au début des années 80, les élèves ont par eux-même inventé une sorte de sabir, un langage primitif, sans abstraction mais suffisant aux besoins quotidiens. Bien. Cela est concevable.

La surprise est venue quelques années plus tard,avec une deuxième génération d'enfants. Ils ont repris la gestuelle de leurs aînés et l'ont développée, transformée, enrichie d'une grammaire et d'une syntaxe. Une vraie langue, par là capable d'exprimer tout ce que deux êtres qui cherchent à entrer en relation peuvent désirer verser de l'un à l'autre.

C'est dans le préambule de l'excellent ouvrage : "La plus belle histoire du langage" (Ed du Seuil, janv 2008) - et que l'on m'a fait découvrir cette semaine - que l'on croisera cette anecdote que Cecile Lestienne, l'excellente journaliste qui a construit le livre s'est entendue relater par chacun des trois scientifiques interrogés : Pascal Picq (paléo-anthropologue), Laurent Sagart (linguiste), et Ghislaine Dehaene (pédiatre, spécialiste du langage des bébés.

D'où nous vient ce brasier des langues ? A quelles nécessités et ordres secrets l'épopée de la construction des langues a-t-elle du se plier ? De quel arbre étrange le langage est-il le fruit ? Où en sommes-nous du chemin parcouru ?

Sachez par un autre exemple que si votre enfant ne parle pas, fort tard, ce n'est pas un drame à tout coup. Il peut a contrario appartenir aux 5 % de silencieux, qui jusqu'à ce qu'ils soient capables de construire de vraies phrases, préfèrent ne rien laisser transpirer.
Les plus bavards, 20 %, sont les émotionnels, qui fourniront de fausses phrases aux allures de beaux discours. Il faudra y saisir les bribes "utiles" et des mots approximatifs (crin pour train).

Enfin les plus "communs" (75 %) de nos chers bébés commenceront par s'exprimer avec des mots précieux (gâteau, maman, sortir...) et répétés jusqu'à obtenir un résultat satisfaisant. Les phrases viendront ensuite, peu à peu.

Pour assouvir votre apétit de langues sauces piquantes, je vous propose ici ces deux cartes de l'évolution linguistique à partir de la proto-langue mystérieuse et désirée. Laquelle (de ces représentations) vous parle le plus ?

article d'Atkinson

Et n'oublions pas Victor Hugo, incontournable pour sa si leste langue:
(Dernière Gerbe)

Voyons, d'où vient le verbe? et d'où viennent les langues ?
De qui tiens-tu les mots dont tu fais les harangues?
Ecriture, Alphabet, d'où cela vient-il.
Réponds.

Platon voit l'I sortir de l'air subtil;
Messène emprunte l'M aux boucliers du Mède;
La grue, offre en volant l'Y à Palamède;
Entre les dents du chien Perse voit grincer l'R;
Le Z à Pométée apparaît dans l'éclair;
L'O, c'est l'éternité, serpent qui mord sa queue;
L'S et l'F et le G sont dans la voute bleue,
Des nuages confus, gestes aériens;
Querelle à ce sujet chez les grammairiens;
Le D, c'est le triangle où Dieu pour Job s'élève;
Le T, croix sombre, effare Ezéchiel en rêve;
Soit: crois-tu le problème éclairci maintenant?
Triptolème, a t-il fait tomber, en moissonnant,
les mots avec les blès au tranchant de sa serpe?
Le grec est-il éclos sur les lèvres d'Euterpe?
L'hébreu vient-il d'Adam? le celte d'Irmensul?
Dispute, si tu veux! le certain, c'est que nul
ne connaît le maçon qui posa sur le vide
Dans la direction de l'idéal splendide,
Les lettres de l'antique alphabet, ces degrés
Par ou l'esprit humain monte aux sommets sacrés,
ces vingt-cinq marches d'or de l'escalier: Pensée?

Et bien, juge à présent. Pauvre argile insensée,
homme, ombre, tu n'as point ton explication:
L'homme pour l'oei humain n'est qu'une vision;
Quand tu veux remonter de ta langue à ton âme,
Savoir comment ce bruit se lie à cette gamme;
Néant.
Ton propre fil en toi-même est rompu,
En toi, dans ton cerveau, tu n'as pas encor pu
Ouvrir ta propre énigme et ta propre fenêtre,
Tu ne te connais pas, et tu veux le connaître,
LUI! Voyant sans regard, triste magicien,
Tu ne sais pas ton verbe et veux avoir le sien!


Réponse de la devinette :
Les langues viennent de nos cultures.
Le langage vient de notre capacité biologique à nous parler et à nous (parfois) comprendre.

Aucun commentaire: