Merci Pierre-Gilles (3) : Discours sous la Coupole

De l'honneur et de l'erreur des scientifiques
extrait du discours de P-G de Gennes à l'Institut, à la rentrée 2002 des Académies.

...
Où est, en fait, l'honneur des scientifiques ? Certains philosophes représentent les chercheurs comme ces hommes qui établissent une vérité.

Beaucoup d'entre nous ne se reconnaissent pas complètement dans ce schéma. Les chercheurs de notre temps ne prétendent jamais construire une vérité ultime. Nous fabriquons seulement, avec beaucoup d'hésitations et de maladresses, une description approchée de la nature. Fondateur de l'électrodynamique quantique, Richard Feynman (que je n'ai pas connu, mais que je considère néanmoins comme mon maître) a résumé cela dans une formule fameuse : " Theory is the best guess ". La théorie que nous acceptons à ce jour est celle qui rend compte du maximum de faits avec le minimum d'hypothèses.
Le vrai point d'honneur n'est pas d'être toujours dans le vrai. Il est d'oser, de proposer des idées neuves, et ensuite de les vérifier. Il est aussi, bien sûr, de savoir reconnaître publiquement ses erreurs - savoir signaler certains pièges.

Ici, l'honneur du scientifique est absolument à l'opposé de l'honneur de Don Diègue. Quand on a commis une erreur, il faut accepter de perdre la face. J'ai vu de grands savants le faire avec élégance.
....
le lien vers le discours de l'académie des sciences

Aucun commentaire: