Plus fort que la force

Que la force soit avec toi...

Merci Lucas. Depuis que cette phrase s'est déversée sur les salles obscures de la planète, encore et encore, pour toute une génération subissant les épisodes de Starwars, le mot de "force" a pris une connotation "druidique". La glu de l'univers, toujours sur ton dos, quoi...

Le plus amusant, c'est que les physiciens ignorent au fond ce qu'est une force. Restons calme, disons sa "nature" profonde. Pour un savant, en effet une force = une action capable de créer une une modification du comportement d'un objet. Elle est représentée par un vecteur pour donner son sens et sa direction, mais elle ne dit rien de "pourquoi" cela bouge. A quelle "intention" du monde cela correspond.

photo
Les pierres mouvantes de la Vallée de la mort. Leur reptation a longtemps constitué un mystère. On sait à présent comment agissent les grains et les écarts de température pour mettre ces masses en mouvement.



Cette cause profonde des forces tracassa toute sa vie Newton, qui comprenait bien que les pommes tombaient des arbres sous l'effet de la même chose qui faisait chuter la Lune vers la Terre (mais comme elle tourne à la même vitesse qu'elle tombe, elle reste là-haut), mais s'arrachait les tifs de ne pas entrevoir la mystérieuse "source" de cette force. Einstein, plus raisonnable, a renoncé à pourchasser ce "pourquoi". Il a juste constaté : "c'est comme ça, hein..."


Bref, On ne sait pas.
Mais je vous livre cet autre secret de la cambuse scientifique, souligné par Asimov, dans plusieurs de ses oeuvres.

L'homme a, dans la nature, "repéré" quatre forces :
- nucléaire forte (la colle minuscule, entre les parties du noyau de l'atome, protons et neutrons)
- électromagnétique (entre deux particules à charges électriques. La force des boussoles et des aimants)
- nucléaire faible (responsable de la désintégration des atomes)
- gravitationnelle (attirant les objets, à notre échelle qui nous fait nous écorcher les genoux quand nous sommes gamins et nous maintient autour du soleil)

Maintenant, le lapin qui sort du chapeau. Savez vous quels sont les ordres de grandeur de ces forces repérées par l'homme à travers l'infiniment petit et grand ? Non ?

Voici (dans le même ordre) : 
- 1000
- 1
- 0,00000000001 (10 exp -11)
- 0,000000000000000000000000000000000000001 (10 exp -39)

Bref, la force qui nous cloue au sol est des milliards de milliards de milliards de milliards de fois plus faible que celle qui attire la limaille de fer sur l'aimant ou fait fonctionner votre ordinateur. Pas mal, non ?

Bon pour les forces nucléaires (le nombre 1000), avec Hiroshima, on se doutait déjà que c'était plus énorme que l'impact d'un grain de riz sortant d'une sarbacane de collégien...

2 commentaires:

catplume a dit…

Suis-je la seule au monde à avoir la force de vous lire ? :)

... a dit…

mais que nenni
mais à vous exprimer, on le dirait
Bien à vous