Cachés dans Pi ?

Chronique France Inter (21 janv 08)
foto
3,14159…
Vous savez les chiffres incroyables de notre enfance. Ceux des Babyloniens, des pharaons, de Pythagore. Ceux du mystère des cercles qui se tracent au tableau noir avec des odeurs de craie et d'encre appliquée, de langues tirées !

Mais comment retenir toute les décimales ?
Ah oui il y a le fameux poème (comme quoi déjà, la poésie et les maths...)

Que j'aime à faire apprendre un nombre utile aux sages !
Glorieux Archimède, artiste ingénieux,
Toi qui, de Syracuse aime encore la gloire, etc.


(le nombre de lettres de chaque mot est un chiffre de la suite de décimales…)

Que vous trouverez sur Wikipédia, mais aussi le blog aléa

Eh bien ce nombre, les mathématiciens modernes avec leurs ordinateurs, ne cessent de le calculer. Ne cessent car ce nombre fascinant, n’a pas de fin. Si. Une entreprise de civilisation, quoi. Mettre la main sur l'insaisissable !

En attendant, "π est un nombre irrationnel, c'est-à-dire qu'il n'est pas le rapport de deux nombres entiers. En fait, ce nombre est transcendant. Il n'existe pas de polynôme non nul à coefficients entiers dont π soit une racine".

Bon en langage courant il est infini notre Pi, avec son nombre intarissable de chiffres après la virgule. On l’approche, mais on ne le touche jamais. Un horizon qui fuirait devant. Infini ? Vraiment vous voyez ?


Jouer avec Pi, cela peut aussi consister à faire comme Akira Haraguchi. Ce Japonais de 59 ans qui en juillet 2005 énuméra de mémoire 83.431 décimales du nombre Pi, établissant le nouveau record de cette très spéciale spécialité. Haraguchi, psychologue de profession (!), entama ce marathon le vendredi à 9h00 et ne l'acheva que le samedi matin, après avoir subi un violent trou de mémoire vendredi vers la mi-journée.

Même les longs poèmes ont leurs limites.

Comment on calcule Pi est un peu long a détailler ici. Sachez qu’il y a la méthode de Machin (si), John Machin, un astronome anglais du XVIIeme siècle…

Le record officiel de 2002 de décimales connues, établi par un réseau d’ordinateurs (programmés par des Humains), est de 1241 milliards de décimales.

Des sites sur pi vous en trouverez presque des milliards aussi, ainsi l’excellent pi314.net mais celui qui me rend pensif est ici.

Cette suite de 1241 milliards est tellement énorme et non répétive, que bon nombre les combinaisons possibles de 7 chiffres y sont inscrites (combien ? à démontrer...). Résultat, votre date de naissance en 7 chiffres y est très probablement inscrite. Oui. (Suggestion de Etienne Klein : vérifier si la vôtre ne serait pas une exception... On s'y met ?)

Détails : le site "Pi search" compte aujourd'hui 200 millions de décimales en mémoire, et la probabilité de voir une combinaison de N chiffres y est de:
N
1-5 100%
6 Nearly 100%
7 99.995% (pas mal !)
8 63%
9 9.5%
10 0.995%%
11 0.09995%

Amusant. On voit que cela dégringole très très vite avec l'augmentation du nombre N.
Une bonne façon de "sentir" qu'en face de l'infini, 200 millions est assimilable à 1 !

Bon. La mienne (de date) je ne la donne plus, mais pour les indiscrets, elle figure en 3,070,644 ème position après la virgule.

Cela sert à quoi ? C’est une prouesse, repérer des séquences de chiffres parmi tant de chiffres et aussi vite. Et puis cela permet de cacher des combinaisons, des codes, etc… Bref de s’amuser ! Une information dénichée au passage sur le très bon blog scientifique de docteur Goulu. Où l’on parlera aussi d’actualité, d’espace. Notamment de la planète Mercure, de la sonde de la Nasa qui s’en est approchée, je vous laisse voir comment !

Ah et puis au rayon poésie et farces, j’ai un joli site :

On y trouvera des jeux « leave that room". "Vas voir ailleurs" en Molière ? De petits espaces dans lequels il faut trouver la solution pour s'évader, une peu comme dans Cube, vous savez, le film ou des gens se retrouvent enfermé dans une pièce sans savoir où ils sont et quelle est la logique de l'endroit. Et puis sur ce Nicosite on trouvera aussi de l’étrange, comme cette planète peuplée de cubes, où le personnage se demande s’il doit ou non appuyer sur le bouton rouge…

La Devinette

La semaine dernière La question était : pourquoi dans un miroir se voit-on a l’envers droite et gauche, mais pas de haut en bas. C’est logique non. Si ma droite passe à ma gauche mes pieds devraient venir à la place de ma tête ?

La réponse : elles ne sont pas inversées. C’est notre perception, notre façon de nous voir qui introduit un biais. Le miroir n’inverse rien, c’est notre cerveau qui inverse, puisqu’il attache de l’importance à la droite et à la gauche, à cette symétrie verticale. Voir le site Tatoufaux

A propos je vous ai mis en ligne une vidéo désopilante sur la manière dont les miroirs reflètent les images de certains et pas celles des autres…

Je la republie




La devinette pour la semaine prochaine ? Je ne résiste pas. Pour les auditeurs (pour les lecteurs de ce blog voir plus bas) je pose la question des concombres.
Vous achetez 500 Kg de concombres
Ils sont à 99 % composée d’eau
Le lendemain matin, il n’y a plus que 98 % d’eau
Eh oui, évaporation…
Combien pèsent les concombres…
Allez, cherchez…
Mais comme on dit certains : à votre place je changerai de fournisseur

Voila. Bonne semaine de découvertes.

1 commentaire:

Le moussaillon a dit…

oh là !
J'ai deux réponses aux concombres : la première est que je n'ai pas envie de boire du concombre, surtout pour une demi tonne, et que cela me parait très loufoque qu'il soit à 99% composé d'eautonne. Sinon, je dirai plus mathématiquement 490 Kg, mais c'est pas sur
A+++