Par où va le Ciel ?

Devinette : la Terre tourne-t-elle autour du Soleil ? Ou le contraire ? (cliquer)
source de l'animation


La Terre tourne, bien sûr !
En êtes-vous certain ?
A méditer dans le numéro de Ciel et Espace (oui je sais, c'est une série!), cette phrase d'Einstein :

"La grande découverte de Copernic réside dans le fait qu'il a transporté le système de coordonnées de la Terre au Soleil. Mais, étant donné que le mouvement est relatif et qu'on peut se servir de n'importe quel système de référence, il n'y a pas de raison de donner la préférence à un système de coordonnées plutôt qu'à un autre."

Bref, peu importe que l'on prenne comme point de départ que le Terre tourne autour du Soleil, ou l'inverse. Cela n'est qu'un "point de vue" !

Cette citation de "L'évolution des idées en physique (ED. Flammarion) introduit le très bon article de Jean-François Robredo : "Le ciel n'est-il qu'une hypothèse ? "

A écouter ici la discussion sur le Centre de l'univers

Excellente question, qui résume à elle seule le point central de cette discussion de l'histoire et de la philosophie des sciences : les mathématiques révèlent-elles une réalité ou produisent-elles un réel aussi fictif que celui que produisent nos sens ?

Tout de même, comme dirait Géraldine ma marchande de fleurs préférée, si l'observation : la Terre tourne autour du soleil (comme nos yeux nous le répétent tous les jours) est équivalente à la conclusion mathématique (et fort mal vue de l'Eglise) : "toutes les planètes, y compris la Terre, orbitent autour du Soleil", cela signifie que même si des descriptions correctes sont possibles, la réalité absolue n'existe pas. Ni sous la lumière de nos sens, ni par les mathématiques.

Si, Géraldine, une troisième possibilité existe. Que ni le réel absolu ni les mathématiques idéales n'existent à l'état latent. Mais que ce soit notre représentation du monde, notre champ de vision qui peu à peu, forge une version du réel, en mariant les deux : sensations et représentation abstraite. Poussières et songes.

Aucun commentaire: