Combien de bises ?

Chronique France Inter (7 janvier 2008)


Combien en faites-vous ?

« Combien de bises » est un site qui tente de faire le point sur cette question embarrassante. Quoi de plus humiliant, je vous le demande, que de vouloir claquer trois bises à quelqu’un qui ne pratique que le bisou en duo, voire en solo, voire en rien du tout.

C’est un peu comme vouloir serrer la main à un Papou, qui vous regarderait avec de grands yeux ronds et méfiants. Le plus souvent d’ailleurs, trop de bises est un signe qui ne trompe pas. Vous êtes campagne. Adepte de la joie de vivre rurale. Le refoulé urbain avec ses 2 bises ou zéro, c’est selon, vous regardera de haut. A moins que vous ne soyez « zone populaire », où l’on pratique le jeu de mains, vous savez tip tap, paume sur le coeur… et pas de smacs.

A ce jour, 24.000 suffrages exprimés sur le site. Il faut répondre au questionnaire, ou se contenter de contempler la carte des départements classés selon le nombre de smacs pratiqués pour se saluer : 1, 2, 3 ou 4 ou zéro.


Un bisou (les radins) : seulement le Finistère et les Deux-Sèvres.

Le foyer de généreux résistants avec trois bises se situe en Ardèche, Aveyron, Cantal, Drôme, Haute Loire, Hautes Alpes, Hérault, Gard, Lozère et Vaucluse.

Les très expansifs amateurs de symétrie, (quatre). Hormis une partie pingre du Pas de Calais (2 bises), un bloc de 22 départements à fortes bises est signalé évoluant en formation de la Normandie à la frontière Belge: Ardennes, Aube, Calvados, Eure, Eure et Loire, Haute Marne, Indre, Indre et Loire, Loire et Cher, Loire Atlantique, Loiret, Maine et Loire, Manche, Marne, Mayenne, Orne, Sarthe, Seine et Marne, Seine-St-Denis, Val d’Oise, mais aussi Vendée et Yonne.

Ailleurs c’est cette sorte de compromis : deux bises et basta. Ou alors zéro, un un hug, une accolade et puis c’est tout. A l’américaine, ou à la chinoise, un bref salut… et pas à la Russe. Vous savez, le baiser sur les lèvres. Ouch !


Les cartes, comme cette cartes des bises pratiquées en France, sont des images. Des représentation du monde, comme le monde ne sera jamais mais comme nous aimerions le simplifier, l’imaginer, le connaître. Une carte en dit infiniment sur notre façon de nous représenter nous-mêmes, nos équilibres, notre société, nos ambitions, nos regrets…



On peut faire carte de pays, de cultures, de populations, de naufrages, de courants marins, d'évolutions architecturales, des vagues migratoires, des variations des cours des rivières...



Les cartes peuvent être truquées, instrumentalisées. Elles ont des limites.

Précisément, j’ai déniché ce qu’il vous faut. Une perle. Le blog « Strange maps »

Dans chacun de ses posts, ce site vous montre comment les cartes, les manières dont se représente le monde peuvent influencer nos pensées et nos désirs et inversement.


Ce que l’Allemagne nazie aurait fait de l’Europe
Les découpages de l’Europe, par religion, vins, ensoleillement, une tres étrange carte de l’Etat du Montana, avec ses rêveurs, etc…


La dernière en date : une carte du monde avec un dimensionnement des régions en fonction du nombre de langues parlées dans chaque zone. Vainqueur, haut la main, la Papouasie nouvelle Guinée , avec 823 langues, contre 387 seulement en Inde, 235 en Australie. L’Europe y est minuscule.



Ou alors une carte de l’Antarctique, si chaque nation en revendiquait sa part…



Ah oui et puis une carte du monde en 2053. Il n’y aura plus que la Russie, la Chine, l’Inde et les Amériques. Une fiction, bien entendu, selon un auteur russe.

Et puis encore une : le parcours de la Grande Armée de Napoléon (voir post précédent), aller retour vers Moscou ou l’Enfer. Ils partirent 420.000. Ils revinrent 10.000. (sans compter les alliés)



A propos d’Empire, regoûter le texte de Borges : cartes imaginaires et impossibles.

"En cet empire, l'Art de la Cartographie fut poussé à une telle Perfection que la Carte d'une seule Province occupait toute une Ville et la Carte de l'Empire toute une Province…"



Encore deux petites choses à signaler cette semaine :

Au chapitre humour : le singe à longue queue. A travers la presse, et notamment nous explique comment des macaques mâles achètent les faveurs sexuelles des femelles, en les épouillant, et comment cela est comparable à la prostitution chez les Humains. Du pur comique ou comment faire dire n’importe quoi à un singe!
(Je vous conseille les réactions des lecteurs sur le site du Monde fr)

Et Les Elections US ?
L’académie des sciences des Etats Unis a mis en ligne un document qui vous explique pourquoi la théorie de l’évolution est scientifique, et que les vérités imprimées dans la Bible n’en sont pas. Un pavé dans la mare, en cette période électorale américaine.

Aucun commentaire: