Incroyable, non ?

Dans l'infini feuilleton "on peut tout faire avaler à un humain et surtout la plus raide des âneries et c'est même à cela qu'on le reconnaît" on peut méli-mélo se souvenir des kidnappées d'Orléans, de l'avion qui ne s'est jamais écrasé sur le Pentagone, des astronautes qui n'ont pas marché sur la lune, du monstre du Loch Boitsansoif, des éblouissantes révélations physico-dépressives des frères Bigbangtoff.

Et puis encore de cette somptueuse rafale de cercles dans les blés qui a, des années durant, fait jaser de fort doctes universitaires et "spécialistes".

Jusqu'à ce que nos petits farceurs racontent comment ils procédaient à leurs besognes.

Au fond, les plus amusant n'est pas la recherche de la vérité. Mais la découverte, jour après jour, d'à quel point on peut aimer se laisser gruger par des âneries, et même et surtout lorsque l'on dispose par ailleurs d'un esprit étincelant.

Rien d'étonnant. Les cerveaux bien achalandés ont une tendance à gonfler des chevilles une fois leurs premières prouesses commises : admission à Normale, l'X ou l'ENA. Comme par conséquence pour certains ce seront là les ultimes hauts faits de leurs existences. Une sorte de syndrome de la réussite précoce qui nous vaut cette tenace légende de pays le mieux administré de l'univers.

Il me reste un vague espoir : que la réciproque ne soit pas vraie et que les crétins aient souvent tort. Je n'en suis soudain plus certain mais bon sang en ce qui concerne nos lendemains, nos lois et notre plaisir de vivre ensemble, cela me consolerait.

Aucun commentaire: