Chante plus haut !



Petit conte©PL

- Je t'ai déjà dit, pas comme ca
- Mmmmmmmmmouiiiiiiiblblblbliiiiiiiiiii
- C'est mieux
- Merciiiiii Man pffff...
- Mais pourquoi tu le fais dans les graves ?
- Comme çaaaaaa...
- Non, des millémaires de traditions ça se respecte, hé.
- Mmmmmmmmmouiiiiiiiblblblbliiiiiiiiiii
- C'est encore plus grave ! monte dans les fréquences
- Mais Man, j'fais c'que j'veux, c'est bonnnnn...
- Tu as une raison ? C'est au lycée ? Tu fais le malin avec cette manière, là... Ca m'énerve.
- C'est ma vie, he...


- Oui mais tu dois te comporter correctement. Mon boulot de parent c'est de te préparer à la vie. Tiens v'la ton père.
- Tout grésille ? Le plancton a téléphoné ?
- C'est ton fils, il a baissé la tonalité d'au moins un tiers. N'importe quoi et puis pire, il s'obstine.
- Oh ils font tous ça, maintenant... C'est un truc de leur génération. Cheveux longs, idées courtes...
- Ah ouais ?
- Mais oui. Le soir après le lycée, ils se réunissent, font du bruit avec les nageoires et chantent plus grave, ils croient que ça marche mieux avec les filles.


- Oui mais les humains vont se poser des tas de questions, évoquer l'environnement, la salinité des océans, ils vont même imaginer qu'on menace leurs sous-marins atomiques, ou alors qu'on est en train d'être trop nombreux ou homos, n'importe quoi peut leur passer par la tête, je les connais !
- Ah ça c'est ben vrai.
- Tous les prétextes seront bons pour nous harponner à nouveau.
- Chérie, on peut pas lutter contre les modes. Souviens toi, à notre époque, la chanson à Cousteau, la façon qu'on avait de se moquer des petits bonnets rouges. Les vieux étaient furieux. Ils craignaient que la Calypso nous prenne en grippe.
- Ah oui... Comment c'était, l'air, déjà... "Mmmmmmmmmouiiiiiiiblblblbliiiiiiiiiii Tiens v'la chapeau rouge, venez on va rigoler. Tiens v'là chapeau rouge, devant sa caméra on fait les poissons rouges..."
- Haha. Oui je crois bien que depuis, avec leurs combinaisons argentées et leurs façon de vouloir nous filmer, jamais les baleines de tous les océans ne s'étaient autant marrées...


- C'était le bon temps.
- Oh oui. Pas comme avec nos jeunes baleineaux qui slament et causent verlan.


Aucun commentaire: