Le sang dans la brume

Chronique sur France Inter (le 24 septembre 2007)

Entre lacs et volcans, c’est la vaste région de Greystoke et de « Gorilles dans la Brume », pas loin de la cabane de feu Dian Fossey, à la croisée des trois états , la RDC République Démocratique du Congo, le Rwanda et l’Ouganda.

Cette région semble condamnée à servir depuis deux décennies de théâtre aux drames humains : Hutus, populations rwandaises déracinées, forces rebelles, détachements de l’armée du Congo, trafiquants divers, tentent d’y survivre, défrichent, chassent, et aussi se battent à la machette ou l’AK 47, pour des raisons politiques et stratégiques, puisque le sous-sol est riche de minerai et de diamants.
....foto....
Au-delà du drame humain, je voudrais vous donner des nouvelles des gorilles des montagnes qui vivent là, avec un blog qui nous permet de savoir ce qui se passe au loin, dans l’épaisseur moite et touffue des forêts équatoriales. Un blog hébergé sur le site de Wildlifedirect.org, et rédigé, à leurs risques, par les rangers du parc national des Virunga.


Sur les quelque 700 gorilles des montagnes qu'on pense encore pouvoir recenser, 380 vivent en effet là, dans ce chaudron de fureur et de sang.

Mais depuis quelques mois se multiplient sur place les découvertes d’un nombre croissant de cadavres.

Des cadavres mutilés ; parfois de familles entières, ou d’individus simplement abattus.

Les fautives en sont-elles les colonnes rebelles de l'ancien général congolais Laurent Nkunda comme le pense le Fonds de protection pour l'Afrique, basé à Londres ? Ou bien les trafiquants de charbon de bois qui, selon Richard Leakey (le paléontologue kenyan), tirent jusqu’à 30 millions de dollars par an de l’abattage sauvage des arbres et de leur transformation en combustible…



Quoiqu’il en soit près d’une douzaine d’animaux rares et protégés ont été massacrés cette seule année.


Paulin Ngobobo, un des plus anciens responsables et gardiens du parc, témoignait sur son blog de la découverte de ces cadavres: "il y a des régions entières occupées par les rebelles ou nous ne pouvons plus aller. Des gardes ont été tués. le gorille, son nom était Karema, un gorille solitaire (...) suffisamment habitué à la présence humaine pour se laisser approcher et toucher. Les gorilles qui restent sont extrêmement vulnérables"





C’est difficile à établir. C’est dangereux, disons. Mais on s’en doute. Certains avancent que les derniers assassinats de gorilles ont été programmés pour affaiblir les gardes aux yeux des autorités. Après avoir été menacé et roué de coups, Paulin Ngobobo a été jeté en prison car la plupart des gorilles ont été massacrés sur son territoire. Pour le compromettre car il est trop actif à et avait mis en cause les trafiquants de charbon de bois sur son blog, rapporte Newsweek.

Depuis l’été d’autres gardes ont repris le blog de Paulin Ngobobo.

Depuis 1994, une centaine de gardes forestiers ont été tués en service. Les rebelles, eux, par exemple, seraient plus de huit mille.


xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx
Infos pratiques :


Par ailleurs, vous savez que le site du New york times est désormais entièrement gratuit, et c’est une aubaine, car il s’agit tout de même l’un des bons journaux de ce vaste monde.
Cerise sur le gateau, sur leur site, il y a aussi quelques blogs intéressants.
Celui qui m’a bien amusé est signé par David Pogue.
Le journaliste chargé des nouvelles technologies y réalise des billets caustiques, mais aussi des vidéos amusantes.
Par exemple il commence un comparatif entre quatre nouveaux appareils photo numériques la mine désappointée, en vous disant que tout cela n’a aucun intérêt, puis il vous montre comme son fiston a passé le week-end a jouer avec son ordinateur et de la pâte à modeler pour créer un film d’animation rigolo.
Tellement rigolo que lui et sa femme s’y sont mis, image par image.
Sa conclusion : ce n’est pas la technologie qui est excitante. Mais ce qu’elle nous permet de faire avec notre cerveau et nos mains.




Et encore, dans cette veine, le blog Transnets de Françis Pisani, sur le site du Monde.fr. On y trouve par exemple cette information sur une nouvelle mémoire, cent fois plus dense que préparerait Stuart Parkin , un chercheur d’IBM, et qui utilise des nanofils (de la taille du nanomètre c’est-à-dire millionième de millimètre, ou un milliardième de mètre) et des aimants microscopiques.
C’est surtout pour vous signaler cet excellent blog à la fois critique et admiratif d’internet.


LIENS


.... Blogs des actions de préservation Wildlifedirect....
....blogs NYT....
.... David Pogue....
.... Transnets : 100x plus de mémoire....

Aucun commentaire: