Ma tête à l'envers


photo
C'est l'été, on bouge, tôt et tard, on regarde les nuages, on se roule dans l'herbe. Mais surtout une nouvelle histoire a pris possession de moi, me dévore, me met la tête à l'envers alors... Mille excuses à ceux qui viennent régulièrement ici.

Une phrase notée l'autre jour.
"Il a atteint le fond mais il creuse toujours. Ca me plie"

Belles journées.

Tous aveugles, N

Je reviens, en plus bref et plus clair, sur la zone aveugle ou "blind spot" en anglais. Vous le savez, j'aime les métaphores scientifiques, qui confinent à la poésie. L'idée de savoir que nos yeux ont des larges zones aveugles, quelque part me met en joie. En effet, la fresque visuelle, le monde tel que le composent nos yeux, est un reconstruction mentale.

A mon sens, savoir cela (et le constare, le ressentir dans la petite expérinece ci-dessous) permet de relativiser ses certitudes sur ce qu'est le monde, sur ce que nous sommes capables d'en percevoir, et la façon dont nous le pensons. Prenons garde à ne pas prendre des vessies pour des lanternes, et à ceux qui font oeuvre d'illusionnistes.

Il est impossible d'éviter tous les panneaux ? Certes. Mais un oeil averti en vaut une infinité...

L'expérience :




Sans tricher, fermer l'oeil gauche et viser la croix avec le droit. Le point noir "disparaît". Pfuitttt.

L'explication : la zone sensible, la rétine (en rouge) comporte une tache aveugle, qui correspond au point d'arrivée du nerf optique, le point noir sur ce schéma.





SOURCE (en anglais)

Le tribunal des Ombres (pour Ingrid Bétancourt)

foto

Il y a, sur les sites d'actualité cette bataille étrange de mots, à propos d'Ingrid Betancourt.

Les uns se réjouissent. D'autres tempêtent, reprochant au premiers et aux médias de donner dans l'idolâtrie vaine et, disproportionnée, alors que tant d'otages restent otages, que tant de malheurs frappent chaque jour.

Il suffit d'un mot. Il est connu. Il figure dans plusieurs des Livres fondateurs de nos civilisations.
"Celui qui sauve une seule âme est comme celui qui a sauvé le monde entier"

Pour ma part cette phrase qui établit l'inégalité de coeur comme la forme parfaite d'égalité me libère du diktat du "tous pareils". Elle me permet de choisir, avec ma subjectivité, ma faiblesse, mais aussi, je crois, avec ma modeste intelligence de vie. Elle m'autorise à accorder à cette libération un statut symbolique. Tant de vanités, d'usurpateurs, d'âmes creuses et d'esprits égotiques occupent chaque jour les tuyauteries (pour ne pas dire les égouts) de notre village planétaire, au sens de Mac Luhan, tant de mauvais acteurs usurpent dans nos vies et dans nos coeurs la le temps et la place place de ceux qui restent dans l'ombre, car leur trajectoire manque de "glamour" (oh ciel que je hais ce mot), n'est pas assez "vendeuse" (pour les médias) que je me sens libre d'accorder d'accorder à cette femme lumineuse toute mon émotion.

Je ne suis pas croyant. Je ne partage pas toutes ses opinions. Je ne la connais pas. Peut-être ne sommes-nous pas même faits pour être amis. Mais ses mots sont justes. Sa manière retenue de parler de ses tortionnaires, de ne pas réclamer vengeance, d'évoquer les autres otages et les combats à venir parle à ma chair.

Cela me suffit.

Merci à elle. Si phénomène de résonance médiatique et émotionnelle il doit y avoir, que ce soit donc aujourd'hui, avec elle qui ne m'avait rien demandé et ne me demande rien. Au nom des miens. Au nom de toutes les luttes invisibles qui n'exigent pas à passer à la télévision ou à faire exister leurs acteurs. Au nom de ce que la vie peut offrir, sans rien attendre en retour, Ingrid, je suis à vous. Vous pouvez porter mon attente.

Dans ce théâtre des Ombres que nous façonnent chaque jour nos misérables médias, il demeure quelques respirations de grâce.

Cercles pas nets



Oui, ce sont biens des cercles, malgré ce que que prétendent vos yeux...
Avant de témoigner la prochaine fois, que vous avez vu quelque chose, comme une soucoupe, pensez-y ?

Source
Déniché chez Dr Goulu

Gadgets contemporains

foto
Vous souhaitez espionner quelqu'un, le suivre par les mouvements de son téléphone mobile ? Mieux, activer son téléphone en mode silence et entendre toutes les conversations dans la pièce (ou la chambre) où il se trouve ?

Rien de plus simple cela se trouve ICI

Le plus effarant est-il que de telles possibilités existent ou qu'elles soient utilisées, ou encore à la portée de tous ? L'autre jour, aux Etats-Unis, une publicité pour le Taser, le pistolet électrique, version rose, moins puissante que celle des flics, que chaque femme devrait avoir sur elle en permanence à en croire la pub. Bien entendu les malfrats et autres violeurs des parkings ne s'en équiperont pas, eux, de Taser. Et la femme qui s'en servira sera toujours dans son bon droit et jugement, bien entendu...


Oh frémissements immortels des nuages, notre bétise est-elle si terrifiante que rien ne la fasse céder ?