Renarde bien rusée


La petite renarde rusée, à l'Opéra Bastille, déjà presque fini... (dernière le 12 novembre). Outre la légèreté de la production, l'allant et l'incandescence de la jeune Elena Tsallagova, parfaite en renarde faisant chuter l'homme de son illusoire piédestal au centre du Cosmos, on peut noter l'aisance avec laquelle un livret limpide et une partition sans prétention peuvent traiter un sujet aussi vaste que les rapports de culture et de la nature. Puéril, diront les grincheux. Non, l'opéra cela peut être juste sans être de plomb. Eblouissantes antipodes de Parsifal ou d'Adio Garibaldi. Bravo Janacek. Et bravo les poules, aussi.

2 commentaires:

catplume a dit…

Moi aussi j'ai adoré les poules !

(.) a dit…

ça alors !
amitiés