XY, gardeur*


Paris. Pont des arts

Le vent oblige les passant à marcher en diagonale. Lui se tient là et se laisse caresser le dos par les rafales.

Moi : Il n'y en a pas tant que ça, des cadenas d'amoureux...
X : Je les garde. Il y en a qui viennent et les volent oui.


*pensée pour Fernando Pessoa :
"Le vent ne parle que du vent"
(le Gardeur de troupeaux)

Aucun commentaire: